Que l’on se place du côté du commerçant comme de celui du consommateur, l’étiquetage des produits destinés à la vente revêt une importance toute particulière. Si dans des domaines sensibles comme l’alimentation ou les cosmétiques notamment, il est réglementé par nombre de lois et décrets, ainsi que surveillé de près par les services de répression des fraudes, d’autres secteurs sont un peu plus libres.

Néanmoins, offrir un étiquetage de qualité à votre clientèle ne peut que représenter un atout pour vous. Si une étiquette ne fournit pas nécessairement tous les renseignements auxquels il aspire, le client peut cependant se montrer rassuré lorsqu’il est non seulement présent, mais aussi visible et surtout lisible.

Il existe de multiples solutions pour ce faire, nous vous proposons d’en découvrir quelques-unes.

L’étiquette auto-collante

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, elle n’est pas tombée en désuétude. Si on la rencontre un peu moins en magasin, elle offre toutefois des atouts pour vous, commerçant, en termes de gestion particulièrement.

Par exemple, utiliser une étiqueteuse manuelle 2 lignes permet, comme son nom l’indique, de disposer de deux lignes d’information. Nombreuses sont celles qui peuvent y trouver leur place. On peut y préciser un prix unitaire, au litre ou au kilo, une date d’emballage, une DLUO, auquel cas, elle vient en plus de l’étiquetage réglementaire. On peut aussi l’utiliser pour y inscrire une indication de taille.

Et, pour rebondir sur l’idée de facilité de gestion précédemment évoquée, vous pouvez tout à fait y mentionner une référence interne, un code correspondant au prix d’achat par exemple, qui vous sera bien utile au moment de procéder à votre inventaire.

L’étiquette américaine

Elle se présente sous la forme d’un petit rectangle, de carton ou de papier kraft épais la plupart du temps, percé d’un œillet dans lequel passe une ficelle. Si elle présente un aspect quelque peu vintage, elle revient sur le devant de la scène depuis quelques années. Elle est particulièrement appréciée des petits créateurs, car elle évoque une fabrication artisanale.

Elle est déclinée aujourd’hui dans de nombreuses couleurs ou dans des matières différentes (il en existe même en métal ou en PVC). La ficelle est parfois remplacée par un ruban étroit ou un fil de fer.

Ce format d’étiquette est particulièrement adapté aux vêtements, accessoires, bijoux fantaisie. On la rencontre aussi souvent en maroquinerie.

Des étiquettes originales

Les sur-mesure

Qu’elles soient autocollantes, transparentes ou en papier, vos étiquettes peuvent aussi adopter votre identité visuelle, reprendre votre logo ou ses couleurs dominantes. Pour indiquer vos prix, à apposer sur vos emballages-cadeaux ou vos sacs, elles ont le mérite de jouer dans une certaine mesure un rôle publicitaire, ce qui n’est pas négligeable.

Les matériaux inhabituels

Elles sont plus onéreuses à l’achat, mais disposent d’un incontestable cachet. Métal, bois, liège, tissu… Elles nécessitent de trouver aussi la solution appropriée pour que ce que vous souhaitez inscrire dessus tienne, mais généralement un bon marqueur indélébile suffit.

Parmi toutes ces options, il existe assurément celle qui vous convient et qui saura se faire remarquer par votre clientèle.